NukeNews No. 5 - FRENCH

From Nuclear Heritage
Revision as of 13:41, 3 July 2012 by Falk (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to navigationJump to search


NukeNews: Czech | English | Finnish | French | German | Polish | Russian | Slovenian


************************************************************
*   NukeNews n° 5 - Service d'information antinucléaire    *
************************************************************

---------------------------------------------------------------------
0. Préface
---------------------------------------------------------------------
Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro 5 du bulletin
NukeNews! Il s'agit du bulletin le plus long que nous avons eu depuis
que nous avons commencé le système de bulletin d'information
multilingue au cours de l'été 2011. Après un appel à l'aide pour la
traduction que nous avons envoyé il y a un mois, quelques nouveaux
traducteurs ont rejoint l'équipe de NukeNews. Cependant, nous avons
toujours un besoin urgent d’une aide pour la traduction en russe, en
finnois et en français. Si vous pouvez aider ou si vous connaissez des
gens qui le pourraient, merci de nous contacter!

Ce numéro donne un aperçu d'activités et de thèmes en lien avec les
militants antinucléaires connectés via le «Nuclear Heritage Network»
dans de nombreuses régions du monde. Nous serons heureux d’aborder à
l'avenir encore plus de vos activités et de vos projets - Envoyez-nous
vos infos avant le 12 août - la date limite pour le NukeNews 6.


---------------------------------------------------------------------
Sommaire du n° 5 de NukeNews
---------------------------------------------------------------------
0.  Préface
1.  Inculpation de militants du blocage des Castors en 2010 - Appel à
    la solidarité
2.  Date limite pour présenter une demande de participation à la
    tournée antinucléaire à la voile
3.  Royaume-Uni: le «Big six energy bash»
4.  France: une grève de la faim contre le nucléaire
5.  Le 30 juin à Manchester: Une journée de programmation des
    campagnes pour les militants
6.  Finlande: Stoppons Sokli! Sauvons la maison du Père Noël
7.  L’Université contrôlé par l’industrie nucléaire
8.  Se débarrasser de ses déchets chez les peuples aborigènes: la face
    hideuse du racisme australien
9.  Accident atomique en 1978 au réacteur expérimental de Jülich
10. L'uranium australien a alimenté la catastrophe de Fukushima
11. La marche de Walkatjurra - Marcher pour le pays
12. Reclaim Hinkley - Une action massive de désobéissance civile
13. La famille royale néerlandaise se nucléarise
14. France: Camp contre les lignes THT 22-24 juin
15. L'énergie nucléaire n'est plus une bonne affaire
16. Dossier spécial: Gestion du combustible usé et des déchets
    radioactifs
17. Royaume-Uni: Non au stockage de déchets nucléaires de faible
    activité à Keekle Head
18. Solide comme le roc? - Déchets nucléaires de haute activité en
    Cumbrie
19. When the water flows - un roman graphique
20. 101 utilisations d’une centrale nucléaire – Recette n° 39:
    Soulever le sol avec des gaz radioactifs
21. Rosatom continue des expériences dangereuses dans les centrales
    nucléaires
22. L’accord de la Lituanie avec Hitachi critiqué
23. Stoppons la centrale nucléaire de Kola!
24. Pétition contre des prix garantis par l’Etat pour l’énergie
    nucléaire
25. Les enseignements d’une tournée sur Fukushima en République
    tchèque
26. Un document de la BBC: «Inside the Meltdown»
27. Temelin 3+4 - Etude d’impact sur l’environnement: plus de 22 000
    objections d’Autriche
28. Autriche: Le gouvernement veut sortir le pays du nucléaire
29. De l’argent public nécessaire pour que la construction de
    centrales nucléaires soit possible financièrement?
30. Comité international sur la justice nucléaire
31. La participation au projet de la centrale de Visaginas est
    mauvaise pour Eesti Energia et Latvenergo
32. Camp d’été et rassemblement antinucléaires en Allemagne
33. Centrale nucléaire de Koodankulam (KKNPP)
34. Prochains événements
35. À propos de NukeNews


---------------------------------------------------------------------
1.  Inculpation de militants du blocage des Castors en 2010 - Appel à
    la solidarité
---------------------------------------------------------------------
Le transport de Castors 2010 entre La Hague (F) et Gorleben (D) a été
l’un des transports de déchets nucléaires les plus coûteux de
l’histoire et a réuni une résistance plus créative que jamais. Une des
actions réussies a été le blocage sur les voies utilisées par les
Castors à Dalle. Trois militants se sont enchaînés aux voies et ont
retardé le transport pendant quelque trois heures. En mars des
poursuives pénales ont été engagées contre eux. Les militants doivent
maintenant faire face à des dépenses importantes pour les procédures
et les avocats.
Vos dons et votre solidarité sont nécessaires!

http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Castor_2010_-_Dalle_lock-on_blockade


---------------------------------------------------------------------
2.  Date limite pour présenter une demande de participation à la
    tournée antinucléaire à la voile
---------------------------------------------------------------------
Les capacités du voilier étant limitées, nous demandons aux militants
et aux personnes intéressées qui souhaitent se joindre à la tournée
antinucléaire à la voile de Stockholm à Greifswald (26 août - 9
septembre) de demander leur participation avant le 24 juin. Aux
environs du 1er juillet, nous annoncerons ceux qui peuvent participer
au voyage.

Nous voulons assurer un équilibre entre les différentes catégories de
participants à l’action, aussi bien au niveau des différentes
nationalités que des sexes. En même temps que la tournée en bateau
aura lieu une tournée en vélo sur la terre ferme. Les gens peuvent se
déplacer à vélo tout le temps s’ils le souhaitent, et c'est une bonne
manière de se joindre au tour même si le bateau est déjà bondé. Il y
aura des possibilités d’échanger entre bateau et vélo.

Le calendrier préliminaire et des informations supplémentaires sont
maintenant disponibles:
http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Anti-nuclear_Sailing_Trip_across_the_Baltic_Sea



3. Royaume-Uni: le «Big six energy bash»


Kick Nuclear et ses amis, habillés en «Faucheuses» nucléaires et en liquidateurs, se sont joints à des centaines de militants de la justice sociale et environnementale à l’occasion du « Big Six Energy Bash » au centre de Londres, qui s’attaque à EDF et aux autres grosses compagnies énergétiques au sommet britannique de l'énergie.

L'action, menée par le Collectif urgence climatique et justice sociale, a ciblé le sommet britannique de l’énergie, qui se déroulait à l’Hôtel Grange St Pauls dans la City de Londres, pour mettre en évidence le rôle des grandes compagnies énergétiques dans la création d’une pauvreté énergétique, dans l’exacerbation du changement climatique et dans l’élimination des alternatives propres, économiques et démocratiques par rapport au système énergétique actuel, axé sur le profit et contrôlé par les entreprises.

Pour en savoir plus: http://stopnuclearpoweruk.net/content/nuclear-grim-reapers-and-liquidators-join-big-six-energy-bash



4. France: Une grève de la faim pour protester contre l'armement

   nucléaire

Exigeons du nouveau Président, du nouveau gouvernement et des candidats à la députation qu’ils engagent la France dans la négociation d’une Convention d’élimination de toutes les armes nucléaires. Cette question est inscrite à l’agenda international, elle doit être posée aux Français : «Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace?» Pour obtenir le référendum qui nous permettra de la trancher démocratiquement, Jean-Marie Matagne, 68 ans, président d’ACDN, est entré en grève de la faim le 15 mai 2012.

Le peuple français n’a jamais été consulté sur la question des armes nucléaires, armes de crimes contre l’humanité construites en son nom et avec ses subsides - 300 milliards d’euros, et cela continue.

Pour en savoir plus: http://www.acdn.net



5. Le 30 juin à Manchester: Une journée de programmation des

   campagnes pour les militants

Cette réunion a été organisée pour en apprendre davantage sur les campagnes réussies dans d'autres pays et de nombreuses campagnes écologistes au Royaume-Uni, et la façon dont elles peuvent être soutenues. Nous voulons nous appuyer sur les moyens les plus efficaces utilisés dans les campagnes et mettre à profit les compétences et la compréhension des mouvements «Occupy» et «Plane Stupid» et d‘autres groupes. Il s’agit d'une réunion pour la programmation d’un futur événement militant à la fin de l'année afin de renforcer le mouvement, un peu de la même manière que la Conférence de Yokohama en février 2012, qui a réuni des milliers de militants au Japon.

https://we.riseup.net/assets/95874/Nuclear%20campaigners%2030th%20June%20flyer_pdf.pdf



6. Finlande: Stoppons Sokli! Sauvons la maison du Père Noël


S’appuyant sur une loi minière finlandaise déficiente et dépassée, les entreprises se sont attaquées à la nature finlandaise, vierge et exceptionnellement belle, partout où il se trouve que la roche contient de l'uranium. Maintenant, même le Père Noël est dérangé par les projets de Yara concernant une mine de phosphore et d´uranium aux environs de Soklo. Veuillez envoyer des lettres polies pour manifester votre préoccupation par rapport à la mine de Sokli et, plus généralement, aux conséquences de l`agression des sociétés de mines d'uranium contre la nature et le tourisme en Finlande.

M. le Président Sauli Niinistö: presidentti@tpk.fi M. le Premier ministre Katainen: jyrki.katainen@eduskunta.fi Mme Sirpa Pietikäinen, députée européenne: sirpa.pietikainen@europarl.europa.eu

Carte de la Finlande: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Image:Uranium_industry_in_Finland_2012-02_-_Laplands_People_Against_Uranium_Power.jpg


Lire tout l’article: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/A_nature_catastrophy_is_being_prepared_in_Eastern_Lapland



7. L’Université contrôlée par l'industrie nucléaire


L'Université du Saskatchewan au Canada est en train d’être accaparée par Cameco et ses sbires nucléaires au gouvernement provincial. Le gouvernement a alloué 30 millions de dollars pour démarrer un centre de recherche nucléaire à l’Université alors que dans le même temps il a coupé les vivres à d'autres programmes. Les programmes de langue ont été réduits et le département de sociologie a un financement si insuffisant que certains élèves ne pourront pas se présenter à leur diplôme selon le calendrier prévu.

L’historien d’Arcy Hande explique la situation dans un excellent article pour le Briarpatch Magazine. http://briarpatchmagazine.com/articles/view/follow-the-yellowcake-road



8. Se débarrasser de ses déchets chez les peuples aborigènes la face

   hideuse du racisme australien

L'industrie nucléaire a été responsable de certaines des formes de racisme les plus grossières dans l'histoire de l'Australie. Ce racisme remonte aux essais de la bombe nucléaire britannique dans les années 1950, mais il est encore visible aujourd'hui. Dès le début il a été question dans cette histoire d’un échange désastreux entre des services de base et un site de stockage de déchets radioactifs. Les gouvernements ont systématiquement dépouillé de leurs ressources les communautés autochtones isolées, augmentant ainsi la pression sur eux afin qu’elles acceptent des projets comme un site de stockage de déchets radioactifs. La situation est à peine meilleure que ce qu’elle était dans les années 1950, quand les Britanniques faisaient exploser des bombes nucléaires sur les terres autochtones.

Lire tout l’article: http://www.abc.net.au/unleashed/3919296.html



9. Accident atomique en 1978 au réacteur expérimental de Jülich


En 1978 il y a eu un grave accident atomique dans le réacteur nucléaire expérimental de Jülich, en Allemagne de l'Ouest. Il est devenu nécessaire de démanteler l’ancienne installation nucléaire la plus contaminée par la radioactivité en Allemagne. Les projets prévus pour le faire sont absurdes.

152 conteneurs CASTOR avec les anciens éléments combustibles sont censés être transportés à Ahaus, en Allemagne du Nord, sans nécessité réelle. Jülich est un lieu de recherche et de développement pour URENCO, une société d’enrichissement de l'uranium et de production d'éléments de combustible nucléaire dans le monde entier. Mais la résistance se développe!

Une rencontre d'information sur le sujet aura lieu du 28 juin 2012 à 19 h 30 à ALTE FEUERWACHE, Melchiorstr. 3, Cologne, Allemagne.

Site web allemand et contact: antiatomplenumkoeln AT gmx.de http://antiatomplenum.blogsport.de/



10. L'uranium australien a alimenté la catastrophe de Fukushima


L'uranium australien a été utilisé dans les réacteurs de Fukushima. Les compagnies minières ne veulent pas reconnaître ce fait et se prévalent de faux arguments de «confidentialité commerciale» et de «sécurité». Mais la vérité a fini par sortir. L'Office australien des garanties et de la non-prolifération a reconnu en octobre : «Nous pouvons confirmer que des matières nucléaires australiennes soumises à obligation étaient présentes sur le site de Fukushima Daiichi et dans chacun des réacteurs: peut-être cinq sur les six, ou peut-être la totalité d’entre eux.»

Lire tout l’article: http://www.thepunch.com.au/articles/australian-uranium-fuelled-the-fukushima-disaster



11. La marche de Walkatjurra - Marcher pour le pays


Cette marche est une célébration du pays Wangkatja pays, un hommage à la force de la communauté qui a lutté pour arrêter l'extraction d'uranium à Yeelirrie depuis plus de quarante ans, et une occasion de se réunir pour continuer à partager notre engagement pour un avenir durable sans nucléaire.

C'est l'occasion de renouer avec la terre et faire revivre la tradition de la marche pour le pays.

Pour plus de détails: http://walkingforcountry.com



12. Reclaim Hinkley - Une action massive de désobéissance civile


Appel international: Le lundi 8 octobre, nous vous invitons à vous joindre à nous dans une action massive de désobéissance civile au cours de laquelle nous nous introduirons dans le site d’aménagement du projet de réacteur Hinkley C.

Pour en savoir plus: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Reclaim_Hinkley_-_Mass_Act_of_Civil_Disobedience



13. La famille royale néerlandaise se nucléarise


Le 7 juin Willem-Alexander, futur roi des Pays-Bas et fils aîné de l'actuelle reine Beatrix, inaugurera une nouvelle installation de production de l'usine d'enrichissement d'uranium Urenco à Almelo, aux Pays-Bas. Les groupes anti-nucléaires néerlandais commencent une campagne de lettres demandant à Willem-Alexander de ne pas le faire. À plusieurs reprises il s’est ouvertement déclaré lui-même réticent à l'utilisation de l'énergie nucléaire et un grand partisan des énergies renouvelables (solaire et éolien explicitement).

Il est donc honteux qu'il soit maintenant associé à une activité de propagande clairement pronucléaire.

Contact: wiseamster AT antenna.nl



14. France: Camp contre les lignes THT 22-24 juin


Depuis décembre 2011, les chantiers de construction des pylônes ont démarré et avec eux la violence de l'Etat et de RTE (signatures forcées, travail de démolition employé légalement ou non, etc.). Compte tenu de cette situation, plusieurs personnes ont décidé que le moment était venu de passer à l'action directe pour tenter de stopper ce «rouleau compresseur». Elles lancent un appel à tous et chacun de vous pour y participer avec les moyens que vous jugez approprié, pour gêner la progression des chantiers. Les raisons qui nous oblige à ces pratiques est que l'opposition populaire à ce projet n’a rencontré, depuis que le projet a commencé, que mépris et arrogance de la part de l'État et de RTE. Tout le monde comprendra qu'il n'y a rien à attendre de ces institutions.

Ce n’est qu’en nous organisant nous-mêmes avec nos moyens que nous pouvons réduire la toute-puissance de l'État.

Appel en français: http://valognesstopcastor.noblogs.org/1087



15. L'énergie nucléaire n'est plus une bonne affaire


L’actualité récente montre que l'énergie nucléaire n'est plus une bonne affaire Après l'accident de Fukushima, plusieurs projets ont été annulés dans le monde entier, mais la Finlande semble s’orienter vers de nouvelles centrales nucléaires.

Selon des experts, le projet de Fennovoima pourrait rencontrer des problèmes de financement.

Le plus gros actionnaire, E.On (34%) s’est déjà détourné de tous les projets nucléaires et dit qu'il se concentrera sur les énergies renouvelables. Les petits investisseurs pourraient avoir des problèmes si la construction commence. Les prix des centrales ont augmenté d'environ 100% depuis le début du projet. Pour faire du profit avec de nouveaux moyens nucléaires les prix de l’électricité doivent augmenter.


Lire tout l’article: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Nuclear_power_is_not_a_good_business_anymore



16. Dossier spécial: Gestion du combustible usé et des déchets

   radioactifs

Depuis le début de l'énergie nucléaire, on prétend qu'il y aura bientôt une solution pour les déchets nucléaires. Mais comme le rapportent les auteurs de «Gestion du combustible usé et des déchets radioactifs. Situation actuelle et tour d’horizon mondial», aucun des 34 pays ayant du combustible usé (retraité ou non) issu des réacteurs nucléaires n’a d’installation de stockage définitif, que ce soit dans des formations géologiques profondes ou près de la surface. Une très grande majorité de ces pays sont encore loin de cet objectif. Certains reportent à plus tard le recours à un stockage définitif par un stockage provisoire à long terme qui pourrait atteindre 100 ans; d’autres pays se servent (de la future option) du retraitement comme alibi pour retarder cette décision.

Lire tout l’article: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Special_report:_Management_of_spent_fuel_and_radioactive_waste



17. Royaume-Uni: Non au stockage de déchets nucléaires de faible

   activité à Keekle Head

Pour Brenda Grey, conseillère de Cumbrie, c’est une «erreur d’ouvrir de nouveaux sites et de contaminer de nouveaux territoires. Tous les sites nucléaires devraient conserver leurs propres déchets sur place. Nous devrions faire pression sur le gouvernement pourqu’il revienne à la situation légale antérieure de façon à ce que [les déchets nucléaires de faible activité] ne puissent pas aller en décharge.»

Pour en savoir plus: http://mariannewildart.wordpress.com/2012/05/08/cumbria-county-council-unaminuous-no-to-nuke-landfill-in-keekle-head/ http://www.newsandstar.co.uk/news/nuclear-dump-bid-firm-set-to-appeal-cumbria-council-s-refusal-1.951825?referrerPath=news



18. Solide comme le roc? - Déchets nucléaires de haute activité en

   Cumbrie

Les dindes ne votent pas pour Noël, mais c'est ce que la Cumbrie occidentale est peut-être sur le point de faire. Un piège a été défini délibérément à Londres pour amener les conseils de Cumbrie, Copeland et Allerdale infirmer les conclusions de l'enquête Nirex en disant exactement le contraire de ce qu'ils ont dit lors de l'enquête il y a plus de quinze ans. Il n'y n'aura aucun retour en arrière: s'ils veulent se retirer à l'avenir, ils devront trouver de nouveaux éléments de preuve pour justifier un autre demi-tour.

Une conférence donnée par le Dr Helen Wallace sur ce sujet fait partie d'une série d'événements en marge de l'exposition «Rock solid?» au Musée de Kendal.

Pour en savoir plus: http://www.kendalmuseum.org.uk/news-12-01-23-rock-solid.php http://virtual-lancaster.blogspot.co.uk/2012/04/rock-solid-expo-set-to-challenge.html



19. When the water flows - un roman graphique


Cette bande dessinée raconte l‘histoire d’agriculteurs retraités du Lakeland, Tom, Ellen et de leur chien «Blue». Un organisme semi-public du nom de «Gestion des déchets radioactifs en toute sécurité» met en place une soigneuse orchestration pour séduire Tom et Ellen en promettant une quantité d‘argent illimité et en apportant des assurances persuasives, et pour les amener à «proposer» que leur région natale devienne une zone sacrifiée au nucléaire.

http://wildartbooks.wordpress.com/2012/02/01/when-the-water-flows/



20. 101 utilisations d’une centrale nucléaire - Recette n° 39:

   Soulever la sol avec des gaz radioactifs

L'organisation semi-gouvernementale «Gestion des déchets radioactifs en toute sécurité» vante les avantages de la Cumbrie/du District des Lacs comme site de stockage national de déchets nucléaires. Pour le professeur Stuart Haszeldine «la mise en place de déchets chauds obligera les roches à se dilater, et il est très probable que de nouvelles fractures seront créées. Les fractures peuvent permettre à des gaz radioactifs de fuir rapidement jusqu’à la surface. Les utilisateurs des terres et les habitations en surface vont être soulevés.»

http://101-uses-for-a-nuclear-power-station.blogspot.co.uk/2012/04/use-no-39-uplifting-land-with.html



21. Rosatom continue des expériences dangereuses dans les centrales

   nucléaires

Au cours de rassemblements antinucléaires en Russie à l’occasion du jour anniversaire de Tchernobyl les militants ont exigé d’arrêter les expériences et de fermer les 11 réacteurs de type Tchernobyl. Des rassemblements antinucléaires ont eu lieu à Moscou, Mourmansk, Nijni Novgorod, Tchelyabinsk et d’autres endroits en Russie.

Les militants ont exigé d'arrêter les «expériences» les plus dangereuses de la société nucléaire russe Rosatom. Il s'agit: - de l’exploitation de 11 réacteurs RBMK-1000 très dangereux

 RBMK-1000.

- de l’extension de la durée de vie de 18 réacteurs, dont 7 réacteurs

 RBMK-1000.

- de l’augmentation de la capacité thermique des réacteurs VVER - de la construction de nouveaux réacteurs expérimentaux de type

 VVER-1200 et SVBR-100.

Les militants ont demandé d’arrêter ces expérimentations et de réaffecter les efforts et l’argent du gouvernement au soutien aux énergies renouvelables.



22. L'accord de la Lituanie avec Hitachi critiqué


Le projet de centrale nucléaire de Visaginas ne serait pas rentable.

C'est l’une des raisons, pour lesquelles le Parti Vert lituanien demande instamment au Parlement ne pas d'approuver l'accord de Concession avec la société japonaise Hitachi. Les motifs sont exposés dans la déclaration du Parti vert lituanien, préparée en collaboration avec l'Association lituanienne des conseillers en énergie et le Green Policy Institute.

Pour en savoir plus: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Lithuania%27s_agreement_with_Hitachi_criticized



23. Stoppons la centrale nucléaire de Kola!


Nature et Jeunesse (Jeunes Amis de la terre Norvège) et une de nos organisations homologues en Russie, Priroda I Molodezh, ont depuis février de cette année une pétition en cours pour la fermeture d'une centrale nucléaire ancienne et dangereuse dans le nord-ouest de la Russie. Trois des quatre réacteurs de la centrale de Kola sont exploités au-delà de la durée de vie recommandée 30 ans, ce qui rend encore plus risqué de ne pas la fermer.

Si vous souhaitez également soutenir notre campagne et en savoir plus sur la centrale de Kola, consultez notre site Web (http://www.stopkolanpp.com) et signez la pétition.

Partagez aussi le lien sur facebook et twitter, pour sensibiliser encore plus de gens à la situation de la centrale de Kola.


Pour plus d’information:



24. Pétition contre des prix garantis par l’Etat pour l’énergie

   nucléaire

Le ministre de l’environnement de la région de Haute-Autriche, Rudi Anschober (Verts) a lancé une pétition visant à empêcher l’UE de commencer à financer le lobby nucléaire en aidant un tarif minimum financé par l’État pour l’électricité produite dans les centrales nucléaires comme l’ont proposé les pays les plus partisans du nucléaire comme la Grande Bretagne et la République tchèque. Cette pétition peut être signée en ligne également depuis l’étranger.

Consulter: http://openpetition.de/petition/online/nein-zur-subvention-von-atomstrom



25. Les enseignements d’une tournée sur Fukushima en République

   tchèque

Jan Beránek de Greenpeace international a entrepris une tournée d’information en République tchèque pendant laquelle il a pu livré une analyse et un témoignage de première main de ce qu'il a entendu et vu au Japon, ce pays qui, après avoir été la cible de bombes atomiques à Hiroshima et Nagasaki en 1945, doit maintenant faire face à un autre désastre nucléaire après la fusion des coeurs des réacteurs de Fukushima. Des personnes ont été laissées à mourir dans des hôpitaux, des évacuations ont été faites vers des régions plus touchées par les retombées nucléaires que ne l’étaient les domiciles des personnes concernées, simplement parce que les conditions particulières des vents n’avaient pas été calculées.

Il existe un livret complet sur les «Leçons de Fukushima» en anglais avec un résumé prévu en slovaque.

Voir aussi: http://www.greenpeace.org/international/en/publications/Campaign-reports/Nuclear-reports/Lessons-from-Fukushima/



26. Un document de la BBC : «Inside the Meltdown»


Un an après le désastre de Fukushima (mars 2011) le film de la BBC «Inside the meltdown» livre des documents sur ce drame qui va peser sur l’avenir du Japon pour les décennies qui viennent d’une façon si radicale que d’autres films similaires, réalisés quelques années plus tôt, peuvent apparaître irréels maintenant. La réalité, notamment le fait que les politiciens sont impuissants face à une telle tragédie, a dépassé de loin la fiction.

voir ici la totalité du film: http://www.youtube.com/watch?v=IwBELPtVUCA



27. Temelin 3+4 - Etude d’impact sur l’environnement: plus de 22 000

   objections d’Autriche

La République tchèque prévoit de construire 2 autres réacteurs sur le site de la centrale de Temelin et peut-être une autre sur le site de Dukovany en Moravie. La documentation technique du projet passe sous silence plusieurs détails importants, notamment des questions sur les paramètres des réacteurs. Il y a néanmoins des milliers de pages à étudier et des questions à poser.

Les ONG autrichiennes ont réuni à un très court laps de temps plus de 22 000 signatures de gens qui affirment leurs droits en tant que citoyens d’un pays voisin. Dans la mesure où l’ensemble du processus d’étude d’impact sur l’environnement semble très vague, certains ONG pourraient finalement envisager de boycotter le processus de peur qu’il ne s’agisse que d’une présentation publique du nouveau projet de réacteurs et d’une opération de relations publiques dissimulée pour la grande compagnie du pays, EEZ.



28. Autriche: Le gouvernement fédéral veut sortir le pays du nucléaire


Après des consultations avec des ONG (par ex http://www.global2000.at/site/en) le gouvernement fédéral autrichien essaie de sortir le pays de l’énergie nucléaire par un mélange d’incitations et de transparence. L’Autriche n’a pas de réacteur nucléaire pour la production de l’électricité (après un référendum le 5/11/1978, les Autrichiens l'ont même interdit dans leur constitution), mais environ 4 % de sa consommation électrique est importée de centrales nucléaires à l’étranger. Il s’agit d’une tentative volontaire encouragée par le gouvernement pour exclure complètement le nucléaire du système électrique du pays dans la mesure où il ne serait probablement pas possible d’interdire l’électricité nucléaire en tant que telle. Il reste à voir si cette méthode va fonctionner. Le ministre autrichien de l’économie, Reinhold Mitterlehner (Conservateurs) place aussi beaucoup d’espoir dans la poursuite du changement du système énergétique allemand, passant du nucléaire aux renouvelables.

Pour en savoir plus voir: http://www.oekonews.at/index.php?mdoc_id=1069876



29. De l’argent public nécessaire pour rendre possible financièrement

   la construction de centrales nucléaires?

La compagnie électrique ÈEZ (majoritairement publique) projetant la centrale nucléaire controversée de Temelin attend les premières offres pour la construction des tranches 3 et 4. Il semble qu’il y ait trois sociétés intéressées, à savoir le Russe Atomstrojexport/OKB Gidopress, le Français Areva et l’Américain Westinghouse qui proposent toutes à des entreprises tchèques de participer. Les détails techniques des réacteurs prévus ne sont pas encore précisés ce qui souligne d'autres incertitudes du projet. Dans la mesure où le prix de gros de l’électricité est, du fait des crises financières et économiques mondiales aux alentours de 50 € par MWh au lieu des 60 € minimum qui seraient nécessaires, ÈEZ essaie de trouver des co-investisseurs et a même suggéré un système de prix garantis pour l’électricité dans lequel l’État prendrait à sa charge les éventuelles pertes financières, un système similaire à celui qui a été utilisé dans la phase d’introduction des renouvelables. Le directeur d’ÈEZ, David Beneš, a aussi utilisé l’argument qu’en Angleterre il existe un système similaire dans lequel l’État garantit un prix minimum pour l’électricité nucléaire produite. Amusant, n’est-ce pas? C’est l’un des pays les plus capitalistes du monde qui veut écarter la dynamique de marché du marché nucléaire.

Voir aussi: http://www.praguepost.com/business/12706-temelin-nuclear-tender-deadline-looms.html



30. Comité international sur la Justice nucléaire


Le Comité international sur la Justice nucléaire (ICNJ), avec le Prof. Chris Busby, Secrétaire scientifique, commence le processus de Justice nucléaire par la question de la réévaluation de la Directive EURATOM sur les normes de sécurité élémentaires en mettant l'accent sur le modèle de risque sur la radioactivité utilisé par les gouvernements du monde entier. Le modèle CIPR utilisé actuellement est à l’origine d’une tragique sous-estimation des risques au Japon, à Fukushima.

La Commission européenne et les autorités compétentes des États membres doivent rouvrir la question de la Justification d’EURATOM s'il existe de nouveaux éléments tendant à prouver que sa justification initiale était défectueuse. Depuis 1996, la Comité européen sur le risque de la radioactivité (European Committee on Radiation Risk - ECRR) a publié 2 modèles de risque beaucoup plus fiables qui sont maintenant recommandés par d’éminents experts de la radioprotection dans le monde entier. Il est grand temps de contester les modèles de risque de la radioactivité de la CIPR que l’OCRR engage une analyse au niveau de toute l’Europe.

Pour toute question ou aide adresser un courriel à Ditta Rietuma bsr AT euradcom.org



31. La participation au projet de la centrale de Visaginas est

   mauvaise pour Eesti Energia et Latvenergo

L'agence de notation «Moody’s Investors Service» a publié un rapport indiquant que la participation de l'Estonie et la Lettonie au projet de la centrale de Visaginas pourrait nuire à la note des compagnies énergétiques des deux pays.

Pour plus d’information: http://www.bne.eu/story3584/Lithuanias_slow_slow_quick_quick_slow_nuclear_foxtrot



32. Camp d’été et rassemblement antinucléaires en Allemagne


Vous êtes invités à cinq jours d’ateliers et de présentations, de formation et de networking, d’excursions et d’événements publics à Döbeln, en Saxe moyenne. Ce sera l’occasion de recontrer des militants et des personnes intéressées de plusieurs régions d’Europe pour partager des expériences et des idées et créer des réseaux pour des actions et des projets communs.

Chacun a la possibilité de proposer des ateliers ou des présentations sur les thèmes sur lesquels il travaille. N’hésitez pas à venir parler de vos luttes actuelles et de vos campagnes et actions à venir. La rencontre vise aussi à partager nos compétences dans le domaine des actions, des campagnes, de l’investigation, etc. Ce sera formidable si vous avez des thèmes à proposer.

Dates du camp: 30 juillet – 3 août 2012 Pour en savoir plus: http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/International_Anti-nuclear_Network_Meeting_in_D%C3%B6beln



33. Centrale nucléaire de Koodankulam (KKNPP) - Inde


La construction de la centrale est achevée et la mise en service est suspendue en raison de manifestations antinucléaires des populations locales et du PMANE (People's Movement Against Nuclear Energy). La centrale est située à Koodankulam, dans le Tamil Nadu, un État du sud de l’Inde.

Un Accord intergouvernemental sur le projet a été signé le 20 novembre 1988 par le Premier Ministre Rajiv Gandhi et le Président soviétique Mikhail Gorbatchev, pour la construction de deux réacteurs. Le projet est resté dans une situation incertaine pendant une décennie du fait des bouleversements politiques et économiques en Russie après l’effondrement de l’Union soviétique après 1991.

Depuis la conception du projet de centrale au milieu des années 1980, le PMANE (Mouvement populaire contre l'énergie nucléaire) s'oppose à la centrale depuis environ 25 ans.

La construction a finalement commencé en 1997. Le coût avait été estimé à 3 milliards de dollars en 2001. Un petit port est devenu opérationnel à Kundankulam en 2004. Ce port a été créé pour recevoir des barges transportant des équipes de réacteur à eau légère de grande taille depuis des navires ancrés à une distance de 1,5 kilomètre. Jusqu’en 2004, les matériels devaient être transportés par route à partir du port de Tuticorin, risquant d’être endommagés pendant leur transport.

Les manifestations se sont intensifiés au cours des derniers mois avec des manifestations de masse et différentes activités, notamment des campagnes de jeûne dans la tradition de Gandhi à la fin mars 2012. Après environ 10 jours de jeûne, l’âme de l’opposition, Mr S P Udayakumar a cessé le jeûne après que ses amis lui aient demandé et que le gouvernement ait laissé entrevoir une sorte de compromis.

Auparavant, toutefois, il y a eu des discriminations importantes vis-à-vis des militants, comme des accusations de guerre contre l’Inde, la mise en observation de 77 ONG étrangères et l’affirmation que la résistance locale était financée de l’étranger. Un citoyen allemand (Rainer Hermann Sonntag) a même été expulsé du pays en prétextant qu’il était derrière les manifestations alors que ces dernières sont organisées par des milliers d'habitants de la région en étroite collaboration avec M. S P Udayakumar dont la maison a été perquisitionné par la police, après que celui-ci a interrompu son jeûne.

Le mouvement de protestation n’est clairement pas terminé et une mondialisation du débat serait importante maintenant!



34. Prochains événements


(ce n’est qu’un extrait, faites-nous connaître vos activités pour la prochaine newsletter)

14/08/11-13/08/12: Campagne de blocage de Gorleben 365 (D) 17/05/12-04/06/12: Action cycliste internationale «Un monde sans armes

                  nucléaires maintenant» de Stuttgart (D) à Bruxelles
                  (B)

2012: Manifestations contre les transports CASTOR de

                  Jülich à Ahaus (D)

22/06/12-24/06/12: Camp contre les lignes THT pour les centrales

                  nucléaires françaises (F)

22/06/12-24/06/12: Tour de Fessenheim (F) 28/06/12-14/07/12: 2e International Uranium Film Festival pour un

                  monde sans nucléaire à Rio de Janeiro (Brésil)

23/07/12-29/07/12: Camp anti-nucléaire à Lubiatowo (PL) Eté 2012: Marche pour un avenir sans nucléaire du

                  Saskatchewan à Montréal (CA)

30/07/12-03/08/12: Camp et rencontre anti-nucléaire internationale de

                  networking à Döbeln (D)

06/08/12-13/08/12: Camp de protestation et blocage d’Olkiluoto

                  (Finlande)

12/08/12-19/08/12: Camp climat et énergie de Lausitz à Jänschwalde

                  (Allemagne)

20/08/12-14/09/12: Marche de WALKATJURRA de Yeelirrie – Leonora (AUS) 26/08/12-09/09/12: Tournée antinucléaire à la voile de Stockholm

                  (Suède) à Greifswald (Allemagne)

29/09/12: Journée d'action internationale pour arrêter

                  l'industrie nucléaire

19/10/12-23/10/12: Reclaim Hinkley - Action massive de désobéissance

                  civile

09/12/12-12/12/12: Conférence nucléaire européenne de l'industrie

                  nucléaire à Manchester (Royaume-Uni)


http://www.gorleben365.de http://www.atomwaffenfrei.de/die-kampagne/fahrradaktion/artikel/internationale-fahrradaktion-atomw-1.html http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Nuclear_Waste_Transport_to_Ahaus http://valognesstopcastor.noblogs.org/1087 http://www.antiatomfreiburg.de/aktuelles.html#TdF http://www.uraniumfilmfestival.org http://eyfa.org/activities/projects2/anti_nuclear_camp http://footprints.footprintsforpeace.net/nffcampaign/NFF2011.htm http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/International_Anti-nuclear_Network_Meeting_in_D%C3%B6beln http://olkiluotoblockade.info http://www.lausitzcamp.info/ http://walkingforcountry.com/ http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Anti-nuclear_Sailing_Trip_across_the_Baltic_Sea http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Reclaim_Hinkley_-_Mass_Act_of_Civil_Disobedience http://www.euronuclear.org/events/enc/enc2012/index.htm



35. À propos de NukeNews


NukeNews est un système de newsletter multilingue du Nuclear Heritage Network. Il s’efforce d’être l’expression des activités, des thèmes et des luttes des militants antinucléaires reliés par le biais de cette communauté internationale. Les messages sont écrits et traduits par des militants, en plus de leurs activités antinucléaires habituelles. Personne n'est payé pour ce travail, car nous voulons fournir des ressources, comme ce système d'information sur la lutte antinucléaire, aussi indépendantes que possibles. La newsletter vise à informer aussi bien les militants que le public intéressé.

Vos contributions pour la prochaine édition de NukeNews sont les bienvenues.

Envoyez-les par courriel à news AT NukeNews.nuclear-heritage.net. Il doit s’agir d’informations brèves en anglais ne dépassant pas un paragraphe, accompagnées d’un titre concis et éventuellement d’un lien vers une page web fournissant plus d'informations. La date limite pour le 7e numéro de NukeNews sera le 12 août 2012.

Faites passer le message. Pour en apprendre davantage sur NukeNews: http://NukeNews.Nuclear-Heritage.NET